escalade we prochain

salut gagistes,

des gens motivés pour aller grimper le we prochain? pour ma part j’ai le vendredi de repos en plus et je suis prêt à m’éloigner de l’Auvergne pour aller grimper et randonner!

a plus pour les motivés!

flo

7 réflexions sur « escalade we prochain »

  1. Motivé et partant mais seulement disponible le samedi à partir du milieu de la matinée!

  2. "On part dans les Alpes? "non finalement c’est trop loin, "on n’ a que 3 jours", "il est minuit, il faut se décider!" ok alors "on va dans le Tarn, ça grimpe là-bas!"
    Deux heures de route jusqu’à Millau et puis après c’est les gorges du Tarn et de la Jonte…On va s’éclater le soleil est chaud et il brille sur le pare- brise du camping car de Pierre!
    Oui mais voilà pas de topo, c’est pas grave on l’achètera à Millau; Première librairie; voilà un exemple du topo-guide des gorges du Tarn ( 7a; 8b, 6C, 12w….); oups! on a dû se tromper d’endroit, nous on cherche de la grande voie dans du 4, 5 même 3 on prend!!!
    Bon "et la Jonte?" monsieur le vendeur de matériel d’escalade (nb;après la cinquième librairie). "ah la Jonte! on est en rupture de stock depuis un moment déjà, il est introuvable et le nouveau n’est pas sortie"
    nous- "vous rigolez?"
    lui- "non" mais "par contre il doit leur en rester un exemplaire à la bibliothèque, si elle est encore ouverte bien sur".
    Nos photocopies sous le bras, on embrasse la bibliothécaire et on s’en va pour le Bitard. (célèbre voie de la Jonte, en forme de carotte! hihi)
    Après 2 longueurs, il est déjà 20h, on se pose sur une vire et on observe le couchant avec les vautours qui déambulent au dessus de nos têtes, à la recherche de quelque chose à se mettre sous la dent!
    Curieusement c’est le seul endroit des gorges où il y a du réseau et nous pouvons rassurer nos bien aimées sur le succès de notre périple!
    Mort de fatigue le lendemain, on décide de se rendre aux vases de Sèvres
    à 11h seulement sous le soleil et sous l’ombre des arbustes de la garrigue.
    Deux randonneuses autrichiennes croisées au hasard dans la Pampa nous renseigne quand même sur la voie puisqu’il nous manque quelques pages du topo. Tout heureux ce ce miraculeux hasard, on en oublie de vérifier l’itinéraire et on entame la voie d’à côté. Après 2 heures de lutte acharnée on y laissera 1 dégaine et un maillon rapide et surtout 2 beaux vols pour ma part et beaucoup de frustration.( plus tard on apprendra que c’était un 6b teigneux dixit l’internet)
    Finalement cette journée se terminera par une baignade, un debriefing, un honnête apéro et une succulent repas!
    On change d’endroit et demain on s’attaque au Roc de l’Aiguille. Après s’être bien renseigné, on apprend que l’on peut esquiver la première longueur et se réserver les plus faciles.
    Choses dites choses faites, on enchaînera les première longueurs avec méfiances et les dernières avec confiance en arrivant sur un ligne de crête agréable à escalader et une vue imprenable sur les gorges du Tarn( cette fois-ci) et le Pas de soucis;
    On s’en rentrera le coeur léger avec plein de beaux souvenirs, ne parlant plus que de s’en refaire une autre.

    Flo and Pierre

    Ps,; viendront les photos de Pierre prochainement

Laisser un commentaire